PROTHÈSES RONDES OU ANATOMIQUES ?

La question est souvent posée par les patientes qui ont du mal à décider quelles prothèses mammaires choisir. C’est bien évidemment le chirurgien esthétique qui donnera le meilleur conseil en fonction de la morphologie de la patiente et de sa demande.

Si les implants ronds ont une distribution radiale du volume et ajoutent du volume à la fois dans la partie supérieure et inférieure du sein ; les prothèses anatomiques ont une distribution asymétrique, avec un volume plus important dans le pôle inférieur du sein.

Dans la plupart des cas, chez les patientes dont la poitrine est bien proportionnée mais de volume réduit ou dont le pôle inférieur est représenté, les implants mammaires ronds permettent d’obtenir un résultat final naturel.

Toutefois, il faut savoir que la prothèse mammaire anatomique, du fait de sa configuration volumétrique, entraîne une modification du volume des seins en cas de rotation. C’est à dire que si la prothèse tourne, le pôle supérieur du sein se remplit et le  pôle inférieur se vide. La prothèse ronde peut également pivoter mais, dans ce cas, la rotation ne provoque aucune altération de la forme du sein car le volume est également réparti sur toute la prothèse. C’est la raison pour laquelle les prothèses anatomiques sont souvent déconseillées.

Actuellement, sont souvent proposées les prothèses ergonomiques qui sont des prothèses rondes remplies d’un gel souple qui leur permet de prendre une forme naturelle lorsque la patiente est debout. Pour exploiter réellement l’effet ergonomique, le volume de la prothèse ne doit pas être excessif car si les tissus de la patiente sont tendus au niveau des pôles inférieurs, la prothèse ergonomique ne pourra pas conserver cette caractéristique, contrairement à une véritable prothèse anatomique.

Il est impératif de faire appel à un chirurgien plasticien expérimenté afin de réduire le risque de résultat non optimal.